10915

Confinement et violences conjugales

Soumis par bbourdin le 24/11/2020
Santé

Le confinement accroît les risques que courent les femmes victimes de violences. Mais les associations et structures en charge de leur accueil et de leur accompagnement assurent toujours leur mission en offrant des espaces d'écoute et d'information pour les victimes. Des dispositifs ont également été créés ou continuent de fonctionner.

 

 

    Les permanences et lieux d'accompagnement locaux

    Les Maisons de la Métropole

    Les Maisons de la Métropole apportent une écoute et une orientation adaptée en matière de droits, de soins, de protection ou d’hébergement. Pour Bron,

    • À Parilly, 4 Rue Paul Pic, 04 28 67 12 00
    • À Terraillon, 62 rue Marcel Bramet, 04 72 81 04 80

    Auprès de votre pharmacien

    Un système d’alerte a été mis en place avec les pharmacies : signalez votre situation auprès de votre pharmacien qui pourra contacter les forces de l'ordre ou vous orienter via le 39 19.

    Les associations locales

    CIDFF (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles)

    • Permanences téléphoniques uniquement à destination des femmes victimes de violences, du lundi ou vendredi de 9h à 13h (04 78 39 32 25)
    • Rdv téléphoniques et physiques à l’Antenne du CIDFF de Bron, 4 rue Louis Maggiorini,  04 72 75 38 40
    • Mais aussi par mail lyon.contact@cidffrhone.fr
    • Ou sur le site web du CDIFF : cidffrhone.fr

    VIFFIL - LAVI SOS Femmes

    • Permanences téléphoniques à destination des femmes victimes de violences (04 78 85 76 47) du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et 13h30 à 17h (sauf jeudi après-midi).
    • Des entretiens physiques restent possibles pour les situations qui l’exigent.
    • Le site web SOS Femmes

    Le Mas Infos Droits Victimes

    • Accueil téléphonique du lundi au vendredi, de 9 heures à 12heures 30 et de 13 heures 30 à 17 heures au 04 78 60 00 13
    • Par mail : infodroitsvictimes@mas-asso.fr
    • Permanences sans rendez-vous au Bureau d’aide aux Victimes Tribunal Judiciaire de Lyon tous les après-midis de 13h30 à 16h30 les lundis et vendredis et sur RDV (entretiens téléphoniques et en présentiel) juridiques, sociales et soutien psychologique dans les Maisons de Justice et du Droit de Lyon 8 ème, Givors, Vaulx-en-Velin et Vénissieux
    • Sur le site web du MAS : mas-asso.fr

    Le Planning familial

    • 04 78 89 50 61 ou contact@planningfamilial69.fr : ligne d’écoute et d’information téléphonique locale concernant l’ IVG, contraception, sexualités et violences les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h
    • Le site web du planning familial du Rhône : www.planning-familial.org

    Permanence d'accueil et d'information au Centre commercial de la Part-Dieu

    Du lundi au vendredi de 14h à 16h30 (Niveau -1)

    TANDEM

    • Accueil téléphonique les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h au 04 81 04 11 90 ou accueil.tandem@gmail.com.
    • Permanences sur RDV (entretiens téléphoniques et en présentiel) juridiques, sociales et soutien psychologique.

    Femmes solidaires

    L'association maintient ses permanences par téléphone au 07 81 98 32 46. Des entretiens en visioconférence peuvent exceptionnellement être organisés lorsque la situation l'exige.

    Amicale du Nid

    Les premiers accueils se font sur rendez-vous au 04 78 27 28 20

    Les dispositifs nationaux

    En cas d’urgence et de danger immédiat

    • Appeler le 17
    • Utiliser le 114 par SMS

    Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences

    • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h
    • Signaler votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : arretonslesviolences.gouv.fr
    • France victimes : 116 006

    Les dérogations au confinement

    Pour les femmes victimes de violences se rendant à un rendez-vous ou sur une permanence d'accueil

    Elle doivent indiquer le motif suivant sur leur attestation : Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou pour se rendre dans un service public ou chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance.

    Pour les femmes victimes de violences quittant leur domicile en urgence pour assurer leur sécurité

    Elles n'ont pas besoin d'attestation.