11283

COVID-19 : ce qui change le 14 mars

Soumis par bbourdin le 14/03/2022
Santé

Le point sur la situation actuelle avec notamment depuis le 14 mars, la fin du port du masque en intérieur (sauf dans les transports collectifs et les établissements de santé) et du pass vaccinal (sauf dans les établissements de santé et les Ehpad) et l'ouverture de la quatrième dose aux plus de 80 ans.

Mise à jour le 14 mars à 9h.

    Port du masque

    • Le port du masque n'est plus obligatoire
      • Depuis le 14 mars, en intérieur, y compris dans les lieux où il l'était encore (commerces et centres commerciaux, dans les établissements scolaires,dans les entreprises, dans les services publics...)
      • Depuis le 2 février, en extérieur.
    • Le port du masque reste obligatoire dès l’âge de 6 ans
      • dans les transports collectifs intérieurs (bus, tramways, métros, bateaux, avions, trains, cars, taxis et VTC, gares, stations de transports publics et aérogares)
      • Dans les établissements de santé : hôpital, Ehpad...

    Pass sanitaire et vaccinal

    Depuis le 14 mars : fin du « pass vaccinal » dans tous les endroits où  il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels...).
    Le « pass sanitaire » reste toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.

    Vaccination

      Le rappel vaccinal

      • Depuis le 14 mars, l'ouverture de la quatrième dose de vaccin pour les plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois.
      • Depuis le 24 janvier, le rappel vaccinal est ouvert à tous les adolescents de 12 à 17 ans.
      • Depuis le 3 janvier, le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, dès 3 mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19.

      À noter : pour les personnes âgées de plus de 80 ans qui ont des difficultés à se déplacer et qui souhaitent bénéficier d’une vaccination à domicile, un numéro vert spécial a été mis à disposition afin de se mettre en lien avec les services susceptibles de vous proposer une vaccination à domicile. Le numéro est le suivant : 0800 730 957.

      À noter : ouvert depuis le 25 janvier 2021, le centre de vaccination de Bron a fermé ses portes le 9 mars 2022, la demande n'étant plus assez importante pour maintenir un centre de cette taille.

      La vaccination des enfants de 5 à 11 ans

      Depuis le 22 décembre 2021, la vaccination est également ouverte à l'ensemble des enfants de 5 à 11 ans.

      Le vaccin administré aux enfants est spécifique. Il s'agit de la forme pédiatrique du vaccin Pfizer-BioNTech, 3 fois moins dosée que la forme adulte du vaccin injectée aux personnes de plus de 12 ans.

      Où faire vacciner son enfant ?

      La vaccination pédiatrique peut être réalisée :

      La présence d’au moins un parent accompagnateur est nécessaire à la vaccination de ces enfants. Le parent aura à signer un formulaire d’autorisation parentale avant de procéder à la vaccination de l’enfant.

      En savoir +

      Rassemblements et loisirs

      Depuis le 16 février

      • La consommation est à nouveau possible dans les stades, cinémas et transports, de même que la consommation debout dans les bars.
      • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, ont rouvert dans le respect du protocole sanitaire.
      • Les concerts debout ont repris dans le respect du protocole sanitaire.

      Isolement

      Les règles d'isolement et de quarantaine ont évoluent depuis le 3 janvier, en cas d'infection au Covid-19 ou de cas contact afin de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et maintenir dans le même temps la vie socio-économique en France.
      > Retrouvez l'intégralité des nouvelles règles.

      Tests PCR et antigéniques

      Depuis le 29 novembre

      Seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du pass sanitaire.

      Depuis le 15 octobre

      Depuis le 15 octobre, les tests RT-PCR et antigéniques ne sont plus systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie. Les tests réalisés en vue d’obtenir un « pass sanitaire » deviennent payants. La réalisation d’un test dans ce cadre sera donc, de principe, à la charge de la personne. Seules continueront à bénéficier d’une prise en charge, les personnes :

      • ayant un schéma vaccinal complet (ou une contre-indication à la vaccination) ;
      • mineures ;
      • identifiées par le « contact tracing » fait par l’Assurance maladie ;
      • concernées par des campagnes de dépistage collectif (ARS, établissements scolaires…) ;
      • symptomatiques sur prescription médicale ;
      • ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois.

          Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

          Rechercher