9445

À l'école de la philo

Soumis par bbourdin le 02/04/2019
Enfance

Une imagination sans limites ! C'est ce dont ont fait preuve 60 élèves des écoles élémentaires Jules Ferry et Anatole France et du collège Théodore Monod lundi 1er avril à la médiathèque Jean Prévost pour réfléchir et créer autour du thème "Frontières". À l'occasion de cette 2e journée de leur parcours philo inscrit dans le cadre du Pôle Territorial d'Éducation Artistique et Culturelle, ils l'ont ainsi exploré à travers de nombreux ateliers : arts plastiques, théâtre, slam... et philo.

C'est quoi la philo ?

C'est la première question lancée par Grégory aux enfants assis en rond tout autour de lui après les avoir invités à "s'échauffer l'esprit". Certains se sont déjà même mis dans la position du "penseur" de Rodin ! Les premières réponses fusent. "On se réunit, on discute autour d'un sujet et tout le monde donne son avis" ose Erbina. Mattéo, en 3e, surenchérit : "c'est donner son opinion, les confronter avec d'autres pour se rapprocher de la vérité". "Oui mais", objecte Clémence, "on peut aussi réfléchir tout seul dans notre tête". Le débat est lancé... et va se continuer en petits groupes. Objectif ? Cogiter et partager ce qu'évoquent pour eux des images qui suggèrent des frontières...

Aux confins des mots...

Sur la Scène, Lionel Lerch alias Cocteau Mot Lotov initie les poètes en herbe au slam. Pour ce faire, il en improvise un devant leurs yeux médusés. "Cela ressemble un peu au rap" constate l'un des élèves. "C'est vrai, c'est une nouvelle façon de scander les mots... mais sans la musique. Et maintenant, c'est à vous de jouer !" Et pendant une heure, comme de véritables artistes du verbe, les enfants vont sculpter une matière première, le mot "Frontière", avec un outil, leur imagination. On le casse pour trouver d'autres mots à l'intérieur, on cherche des synonymes, on trouve des rimes...

Des couleurs en écho

Tout en bas, de longues bandes de papier ont été étendues sur le sol du Café, des pots de peinture disposés sur les côtés. Très concentrées Meryem et Raphaëlle expliquent ce qu'elles sont en train de réaliser : "on fait des ronds avec les gros pinceaux et des motifs - points, soleils, coeurs - avec les petits". Sur fond rose ou violet, les cercles multicolores se rencontrent pour aboutir à une grande fresque collective.

Une exposition et des restitutions de ces créations seront à découvrir mi-juin à la Médiathèque.

 

  1. Vignette
  2. Vignette
  3. Vignette
  4. Vignette
  5. Vignette