760

Des équipements structurants

Off
Terminal de l'aéroport d'affaires de Lyon-Bron
- Salon de l'aviation 2015

Aéroport Lyon Bron :

Construit en 1910, il est un lieu historique de la conquête des airs. Les lignes commerciales se développent très vite et en 1929, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCIL) obtient la concession de l’aéroport. L’aérogare est alors l’une des plus modernes du monde.

Aujourd’hui, l’aéroport de Bron recentre ses activités sur l’aviation d’affaires et se place désormais sur le trio de tête français. Avec 185 ha de superficie et 1820 m de longueur de piste, l’aéroport présente un fort potentiel de développement et bénéficie de nombreux atouts :

  • Parking gratuit
  • Salon prestige
  • Salle de réunion
  • Parc hôtelier à proximité
  • Possibilité de transfert en hélicoptère
  • Service à la demande
  • + de 2000 destinations en Europe
  • à 12 km du centre-ville de Lyon
  • au cœur d’un nœud autoroutier
  • à proximité des centres de décision de l’économie et des entreprises lyonnaises.

 

Hôpital Femme-Mère-Enfant

Hôpitaux :

Avec l’ouverture de l’hôpital psychiatrique du Vinatier en 1876, premier du genre dans le département du Rhône, Bron commençait une longue histoire avec le domaine de la santé et notamment avec le monde hospitalier.

Implanté à Bron depuis le début des années 60, le groupement hospitalier Est comprend deux établissements hautement spécialisés et dotés de plateaux techniques importants de renommée internationale : l’hôpital Neurologique et Neuro-Chirurgical Pierre Wertheimer, inauguré en 1963 et l’hôpital Cardio-Vasculaire et Pneumologique Louis Pradel, ouvert en 1969. A cet ensemble ont été ajoutés un centre d’Hémodialyse en 1973 et un centre de Médecine Nucléaire en 1974. Depuis 2007, le centre de biologie accueille une quinzaine d’unités de recherche INSERM, un centre de cognisciences CNRS et des implantations universitaires, et est une référence CHU de niveau international. Ouvert en février 2008, à côté de ces établissements et sur un terrain de 25 ha, l’hôpital Femme-Mère-Enfant constitue le plus grand pôle hospitalier de l’agglomération lyonnaise. En effet, cet hôpital pédiatrique et gynéco-obstétrical représente l’un des plus importants centre de soins pour les enfants en France et la plus grande maternité de l’agglomération avec 3 000 à 4 000 naissances prévues par an...

Retrouvez toutes les adresses sur la carte interactive de la ville.

 

 

Ecole de santé des armées :

Auparavant installée dans l’actuel Centre Historique de la Résistance et de la déportation , avenue Berthelot, à Lyon, le bâtiment devient trop petit et mal équipé pour accueillir plus longtemps l’Ecole de Santé et des Armées. La construction d’un lieu plus adapté s’impose et s’effectue sur le terrain de l’ancienne base aérienne de Bron dès 1979. Ce terrain présente plusieurs atouts : proche des 3 facultés de médecine, de la faculté de pharmacie et de l’hôpital d’instruction des armées Desgenettes, il s’étend sur 30  ha. Moins de 2 ans après, Charles Hernu, ministre de la Défense, inaugure l’école le 27 novembre 1981.

Aujourd’hui, l’Ecole de Santé des Armées de Bron compte près de 600 élèves recrutés juste après leur baccalauréat scientifique. Cet établissement prestigieux forme des « santards », c’est-à-dire des médecins, des pharmaciens-chimistes, des vétérinaires mais aussi des dentistes, tous destinés à servir dans les 4 armées.

 

 

Université Lumière Lyon 2 :

Constituée en décembre 1969, l’Université Lyon 2 regroupe le Droit, les Lettres et les Sciences humaines. Très vite, le nombre d’étudiants s’accroît de manière considérable. Dans cette perspective, l’Université se divise en 2 pôles et fait construire un nouveau campus à Bron dans les années 70. Depuis quelques années, il est inclus dans le secteur nommé « Porte des Alpes ». En 1987, l’Université Lyon 2 devient Université Lumière Lyon 2.

Aujourd’hui, le campus de Bron accueille les locaux d’enseignement et de recherche, les bâtiments de l’IUT Lumière, l’Institut de la Communication mais aussi les activités culturelles et sportives.

Pour plus d'informations, rendez vous sur leur site internet (lien dans le bloc "Aller plus loin")

 

 

Pôle des Ministères de l’Equipement et des Transports :

Située sur un site de 7,5 ha au Parc d’activité du Chêne, le Pôle des Ministères de l’Equipement et des Transports emploie 550 personnes qui travaillent en lien avec des ministères autour de l’équipement, des transports et des infrastructures. Dans son enceinte, 5 administrations au rayonnement national font de la recherche, des tests, des contrôles dans des domaines de compétence plus ou moins proches :

  • Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement (CETE), implanté en 1971
  • Centres d’Etudes des Tunnels (CETU), implanté en 1971
  • Mission du Contrôle des sociétés concessionnaires d’autoroutes (RCA), implanté en 1972
  • Institut national de Recherche sur les Transports et leur Sécurité (INRETS), créé en 1985 qui depuis 2011 a fusionné avec le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC) pour devenir …
  • Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Centre Régional d’Information et de Coordination Routière (CRICR), plus connu sous le nom de « Bison Futé », initialement installé depuis 1976 au sein de la caserne de gendarmerie Raby à Bron et implanté au parc du Chêne depuis 1999.

 

 

Tribunes de l'hippodrome
- Photo prise lors du Grand Prix de Bron
(jpeg - 580.86 Ko)

Hippodrome de Bron-Parilly :

1er mai 1965 inauguration au cœur du Parc départemental de Parilly, l’hippodrome fait découvrir le monde passionnant des chevaux, jockeys et turfistes.

1971 : Il devient un champ de courses pluridisciplinaire avec la création d’une piste de cross-country.

1973 : l’AFASEC, le centre de formation des lads jockeys s’installe en face de l’hippodrome de Bron Parilly qui depuis 7 ans a laissé place à des lotissements.

1996 : premier Quinté + en province se déroule à l’hippodrome de Bron-Parilly. L’hippodrome devient l’un des membres fondateurs du Grand National Trot, célèbre Tour de France des trotteurs dont l’une des étapes se court traditionnellement à Bron en octobre. Ouverture de la crèche et halte-garderie Equal gérée par la ville de Bron, l’Université Lumière et l’hippodrome qui accueille des bambins de 10 semaines à 3 ans.

Autres rendez-vous prisés :

  • La Grande Nocturne de Bron en juin avec le Grand Prix de la Ville de Bron.
  • Le traditionnel feu d’artifice du 14 juillet tiré à l’hippodrome
  • La Fête du Livre de Bron est accueillie chaque année, en mars, à l'hippodrome

Au total, ce sont 46 journées de courses par an doublées d’animations proposées par l’hippodrome.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur sur leur site internet (lien dans le bloc "Aller plus loin")

 

 

Parc de Parilly en automne
(jpeg - 1.12 Mo)

Parc de Parilly :

Géré par la Métropole de Lyon, le parc de Parilly s’étend sur 178 ha et s’ouvre sur les communes de Bron et de Vénissieux. Composé de 40 allées, un parcours de santé de 2 km et un parcours permanent de course d’orientation, il attire aussi bien les sportifs que les promeneurs et les familles avec leurs enfants.

La zone boisée est composée d’une majorité de résineux, ce qui a donné la réputation au parc d’être frais l’été.

Le parc comprend également une aire sportive avec un stade d’athlétisme équipé de 8 couloirs pour les compétitions, 10 terrains de football, 12 terrains de basket, 3 terrain de handball, 2 terrains de base-ball, 1 terrain de volley et 1 terrain de rugby.

En lisière du bois, les passionnés de courses de chevaux pourront profiter des 35 hectares de terrain qu’offre l’hippodrome de Bron-Parilly.