908

Nuisibles

Off

Qu’ils soient animaux ou insectes…, ils empoisonnent parfois votre vie. Voici quelques conseils pour les supprimer, ou les éviter.

Les moustiques

Vignette

Durablement implanté dans de nombreuses régions de France, et particulièrement dans l’Est lyonnais, le moustique tigre pique toute la journée, notamment de juillet à septembre. Un nuisible qui peut être l’agent de transmission de différentes maladies (zika, chikungunya, dengue). Nuisance pour le cadre de vie, question de santé publique, la Ville a décidé d’agir, avec les Brondillants.

Signalement et intervention de l'EID

Bron adhère à l’Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication (EID). Les agents de cet organisme traitent le domaine public pour éviter la prolifération des moustiques.
Les agents de l’EID peuvent également intervenir gratuitement chez les particuliers qui en font la demande via leur site Internet.

Si vous pensez avoir observé un moustique tigre près de chez vous, vous pouvez le signaler sur la plateforme officielle www.signalement-moustique.fr

Des aides à l’équipement en pièges à moustiques

La Ville de Bron subventionne l'acquisition de pièges à moustiques depuis 2021 :

  • Pour les particuliers : 60€/piège extérieur “actif” (attraction des moustiques cherchant à piquer), 15€/piège “passif” (attraction des moustiques cherchant à pondre).
  • Pour les copropriétés : 500€/piège installé dans les parties communes, et par tranche de 4 000 m² d’espaces communs.

Quelles sont les conditions ?

Particuliers ou copropriétés, lors de votre demande, vous devez :

  • indiquer la marque, le modèle du piège et le point de vente où vous l’avez acheté, ainsi que son prix TTC.
  • fournir impérativement un RIB à votre nom ainsi qu'une copie de la facture nominative (aucun ticket de caisse ne sera considéré comme une facture) datée :
    • entre le 1er avril et le 30 septembre 2022 pour les particuliers
    • entre le 1er avril et le 1er décembre 2022 (pour les copropriétés),
  • accepter la visite d’un technicien de l’Entente Interdépartementale de Démoustication (EID) pour définir le meilleur positionnement et conseiller sur les bons gestes à accomplir pour détruire les sites larvaires éventuels ;
  • accepter qu’un suivi de la lutte puisse être réalisé par un agent de la Ville ou de l’IED.

À noter :

  • La subvention est limitée à un piège de chaque type par foyer, et ne s’adresse qu’aux Brondillants n’ayant jamais bénéficié d’une subvention pour un piège du même type,
  • Les pièges intérieurs ne sont pas subventionnés,
  • Votre demande sera soumise à délibération pour l'attribution individuelle de la subvention. Le remboursement ne se fera donc pas immédiatement. 

Comment faire une demande de subvention ?

  • Lors de la permanence dédiée aux Services Techniques entre avril et octobre. Un agent accueille sur rendez-vous les Brondillants les mardis  et jeudis matin. Prenez rendez-vous du lundi au vendredi matin au 04 72 36 14 19.

Cette demande est à faire :

  • avant le 15 octobre 2022 pour les particuliers
  • avant le 15 décembre 2022 pour les copropriétés

Des questions ?

Des bornes sur le domaine public

Une vingtaine de bornes anti-moustiques ont été installées en 2021 dans les équipements scolaires, les résidences seniors, les squares… Les lieux d’implantations ont été choisis avec les services municipaux et/ou les représentants des Conseils de quartier, en cohérence avec les cartes de l’EID (www.signalement-moustique.fr). Ces installations se poursuivent avec l'installation de 15 bornes supplémentaires en 2022 .

Les autres actions menées

Parce que la recherche et la neutralisation des gîtes larvaires est un point clé de la lutte, des actions spécifiques sont menées par les agents “terrain” de la Ville afin de résorber les points noirs. Formés, ils sont appuyés par l’intervention d’une société spécialisée qui réalise un traitement à base d’insecticide bio lorsqu’un site est difficile à traiter simplement.

Les chenilles processionnaires

Vignette

Les chenilles processionnaires : dangereuses pour l'homme ?

Les chenilles processionnaires possèdent de nombreux poils extrêmement urticants qui rendent cet insecte particulièrement dangereux pour l'homme pouvant aller jusqu'à un choc allergique fatal. Sur les végétaux de type pin ou cèdre les chenilles occasionnent d'importants dégâts.
Ces insectes doivent donc être combattus et les cocons détruits rapidement.
Aussi, l'arrêté municipal du 28 mars 1997 impose aux propriétaires comme aux locataires de prendre eux-mêmes les mesures nécessaires à la lutte contre ces insectes.

Comment et quand éliminer les chenilles processionnaires ?

  • 1ere phase en septembre : traitement préventif

Il est fortement recommandé d'appliquer sur les végétaux susceptibles d'être attaqués un biopesticide (Bacillus thuringiensis sérotype 3A, 3B, ou équivalent).

  • 2ème phase entre décembre et mars : suppression des cocons

Si le traitement a échoué ou s'il il n'a pas été réalisé, il est conseillé de supprimer les cocons, entre décembre et mars, en les enveloppant dans un sac plastique étanche avant de sectionner le rameau les supportant, puis incinérer le tout.

Il est recommandé de faire effectuer ces travaux par une entreprise spécialisée ou tout au moins de prendre toutes les mesures de sécurité et de protection qui s'imposent.

> Vous pouvez signaler leur présence sur l'espace public par le téléservice Toodego

Renseignements complémentaires
Direction générale des Services Techniques - service Espaces verts.
Tél : 04 72 36 14 14


Pyrale du buis

Vignette

Qu'est-ce que la Pyrale du buis ?

La Pyrale du buis est une espèce de lépidoptère de la famille des Crambidae. Cette larve de papillon nocturne de deux à trois centimètres, originaire d'Asie, a fait son apparition en France en 2008. La chenille est reconnaissable à sa tête noire luisante et son corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé.

Elle figure sur la liste d'alerte de l'Organisation Européenne et Méditerranéenne pour la Protection des Plantes (OEPP). La chenille tisse des toiles autour des plants infestés et laisse sur le sol de nombreuses déjections vert foncé.

Étant très vorace, elle ne s'attaque qu'au buis, en commençant par les feuilles centrales avant d’élargir sa consommation en périphérie, ce qui rend un aspect "grillé" aux feuilles.

 

Comment lutter contre ce fléau ?

Elle n'est pas dangereuse au contact mais il est préférable de l'aborder avec des gants. La prolifération de cet insecte est très rapide et il faut compter trois cycles de reproductions (mars, juillet et septembre) d'où la nécessité d'agir vite.
 

L'absence de prédateurs naturels rend la lutte biologique efficace. Une simple pulvérisation d'une préparation composée d'une bactérie, le Bacillus Thuringiensis (ou Bacille de Thuringe), et quelques heures suffisent à exterminer les chenilles.

Ce produit est certifié par l'agriculture biologique et se trouve facilement en jardinerie. De plus, cette pratique évite que d'autres insectes, comme les abeilles, ne soient touchés et ne laisse aucun résidu dans le sol ou sur les plantes.
 


Vignette

Les pigeons

Pour éviter une prolifération de ces oiseaux, il est interdit de les nourrir volontairement ou par négligence (règlement sanitaire départemental). Leurs fientes souillent et dégradent les façades, les toitures et les trottoirs.
 

 


Les rats

Vignette

Les services de la Direction de l’Eau de la Métropole de Lyon procèdent généralement au printemps à une campagne de dératisation de l’ensemble du réseau d’assainissement public de l’agglomération. Le calendrier de cette campagne est publié dès qu’il est fixé.
Il est conseillé à chaque propriétaire ou gestionnaire de maison ou d’immeuble de procéder également aux traitements de leurs sites pour une efficacité totale.

Par ailleurs, en cas d’une prolifération de rongeurs, un signalement peut être fait :

En contactant le GRECO (Gestion des REclamations Communautaires) par téléphone au 04 78 63 40 00

En signalant leur présence sur l'espace public via le téléservice Toodego

  • auprès des Services Techniques, afin qu’un traitement ponctuel du réseau d’assainissement public soit demandé à la Métropole de Lyon.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Rechercher