2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans B[r]onjour n°08 d'octobre 2021.

Majorité municipale

Pour une liberté de l’enseignement à Bron

La Ville de Bron a la chance de compter sur son territoire 12 groupes scolaires, 3 collèges et 3 lycées, un campus universitaire et la seule École de Santé des Armées de France.

Une famille brondillante peut scolariser son enfant à Bron depuis la maternelle et jusqu’à la faculté, c’est une réelle opportunité.

Plus de 34 000 jeunes sont scolarisés sur la commune, un atout pour une ville en pleine expansion.

Bron doit poursuivre son développement, qui doit être équilibré pour disposer des infrastructures et équipements qui lui sont nécessaires. De nombreux projets sont lancés ou en cours, comme la construction d’une nouvelle école dans le quartier des Genêts. De nouveaux seront initiés dans les prochains mois.

La Ville vient d’acter la création d’une école privée sur notre territoire. L’enseignement catholique nous a informés que ce sera l’implantation d’un centre scolaire Charles de Foucauld, pour la rentrée 2024.

Cela répondra à un vrai besoin, car nombreux sont les enfants à se rendre dans des écoles hors Bron, et permettra de proposer une nouvelle offre d’enseignement. Enfin, la Ville et le centre scolaire entendent bien rendre l’école accessible et abordable à toutes et tous.

L’intérêt de toutes les familles est au cœur de notre réflexion.

La liberté de l’enseignement, à savoir la liberté pour les familles de choisir l’éducation de leurs enfants, est une liberté qui ne peut être contestée par personne tant qu’elle est pluraliste et répond aux critères définis par le ministère de tutelle.

Nous avons décidé de mettre l’accent pour l’année scolaire 2021-22 sur l’éducation, c’est parti.

Le mois qui s’ouvre est également l’occasion de mette en lumière nos aînés avec la Semaine bleue, et dans les jours qui suivent, la lutte contre le cancer du sein qui est un véritable fléau contre lequel, nous ne pouvons baisser la garde. Des conférences sont organisées et toutes peuvent trouver leur public.

Enfin, c’est avec fierté que le 3 septembre dernier, en dépit d’une météo exécrable, nous avons pu accueillir l’École de Santé des Armées venue sur la place de la Liberté fêter son 40e anniversaire devant un large public composé de Brondillants, des familles des jeunes étudiants.

Les élus du groupe “Bron 2020, protéger, respirer” avec Jérémie Bréaud

 

Vie des quartiers et économie d’énergie

L’éclairage public de Bron est un service essentiel aux usagers, en apportant sécurité et agrément. Il n’en reste pas moins que c’est un service fortement consommateur d’énergie. Pour l’année 2020, cela a pesé pour 40 % de la facture d’électricité de la ville. C’est aussi une source de pollution lumineuse néfaste pour la biodiversité.

C’est pourquoi, l’enjeu de modernisation de notre éclairage public est important.

Grâce à l’évolution technologique des matériels, de multiples solutions existent, et nous faisons muter progressivement le parc de la ville vers des éclairages LED, avec abaissement en milieu de nuit, permettant de diviser par 4 la consommation électrique (comme pour la trémie Franklin Roosevelt).

Nous avons également opté pour tester des “éclairages intelligents” qui restent en veille et fonctionnent à 100 % lorsqu’il y a une présence. Cette dernière solution novatrice va être déployée sur les 24 candélabres de la rue des Essarts permettant de diviser la consommation par 7 avec un impact moindre pour la biodiversité du bois des Essarts.

Enfin nous avons instauré une nouveauté concernant la vie des quartiers, puisque les habitants pourront à présent contacter les conseillers de quartiers en plus de leurs élus via les emails suivants :

Les élus du groupe “En avant Brondillant(e)s”, Stevens Bobi, Jean-Baptiste Dozolme, Anne-Lise Lansaque, François-Xavier Pénicaud, Hervé Thibaud

 


 

Opposition municipale

Bilan de rentrée et perspectives

La première année de mandat de la nouvelle majorité vient de s’achever. Elle a été synonyme de changement et bien sûr de nouvelles mesures qui ne sont pas passées inaperçues.

À chaque séance de Conseil municipal, notre groupe s’est exprimé pour dénoncer certains choix de l’équipe municipale ou pour proposer lui des idées, malheureusement peu encline à entendre une opposition constructive. Chaque mois, cette tribune nous permet de partager avec vous notre point de vue sur les enjeux locaux.

Nous pouvons citer ainsi nos interventions :

Pour défendre les associations brondillantes, face au contrôle excessif que voulait leur imposer la nouvelle majorité,

Pour soutenir le projet de la Métropole, d’un foyer d'accueil pour les femmes victimes de violence à Bron, face à un maire très timoré sur ce sujet,

Pour conserver au Centre Communal d’Action Sociale de la Ville, l’accès aux aides facultatives pour tout demandeur, peu importe sa situation administrative,

Pour soutenir le renouvellement des conseils de quartier et dénoncer la manipulation exercée par la droite municipale : projets imposés, pas d’espace pour l’initiative, pas de budgets confiés aux conseillers, amateurisme…

Pour défendre le principe de parité dans tous les domaines,

Pour défendre le Conseil Local de Santé Mentale, outil à développer dans cette période de crise sanitaire et sociale,

Pour défendre enfin les habitants des quartiers les plus défavorisés, afin de leur garantir les mêmes droits et les mêmes accès aux services publics qu’à tous les autres brondillant.e.s.

La majorité, quant à elle, dit avoir respecté ses promesses de campagne en matière de tranquillité publique et de sécurité.

Le premier bilan sur ce sujet est loin d’être satisfaisant. Les incivilités perdurent et les violences urbaines ne font pas partie de l’histoire. La solution d’augmenter les effectifs de police municipale et d’investir massivement dans la vidéosurveillance, ne porte hélas pas ses fruits. Nous avons proposé de mettre en place une commission extra-municipale autour de cette question, car la sécurité est l’affaire de tous, proposition restée sans réponse…

Sur le thème de l’éducation, annoncée comme grand axe de travail de l’année 2022 par le Maire, nous ne pouvons que constater le retard pris dans les grands projets tels que la construction de l’école aux Genêts, pourtant préparé par l’ancienne majorité et prêt depuis juillet 2020.

Par ailleurs, sur le plan de la rénovation du patrimoine bâti de la ville, pour l’instant rien de neuf, les travaux et projets en cours avaient été programmés par l’équipe précédente.

À travers la diversité de ses sensibilités, ce groupe a toujours été le relais des habitants sensibles à nos valeurs humanistes, sociales et écologistes. Après un an de ce fonctionnement collectif, il nous apparaît nécessaire d'être plus efficaces et visibles encore face à la droite municipale.

Nous avons ainsi décidé de recomposer l’opposition municipale à travers trois groupes politiques :

  • Le groupe « Socialistes, Ecologiques et Citoyen.ne.s » composé des 5 élus du PS,
  • Le groupe « Les écologistes », composé des 3 élus d’EELV et de l’élue Génération.s,
  • L’élue du PCF.

Vous retrouverez l’actualité de chacune des composantes de l’opposition sur les réseaux sociaux.

Les élu.e.s du groupe “Bron Naturellement”, Jean-Pierre ANGOSTO (PS), Anne-Laure BADIN (EELV), Djamel BOUABDALLAH (PS), Djamel BOUDEBIBAH (PS), Rémi COURT (EELV), Claire DURAND-MOREL (PS), Filipe GALVAO (EELV), Nesrine MECHKAR (Gén), Lucile MOREL (PS) et Stéphanie VELLA (PCF).

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Rechercher