2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans Bron Magazine n°313 de juin 2020.

Majorité municipale

Dans le cadre de la période dite de “réserve électorale”, les groupes de la majorité municipale ont décidé de suspendre leur expression dans ces colonnes jusqu’au prochain renouvellement du Conseil Municipal.

 


Opposition municipale

Regarder la réalité, c’est déjà agir.

Ceci est notre dernière tribune comme élus, six années de service bénévole à vos côtés, six années d’actions, de partage et d’entraide. Six années de belles rencontres également.

Cette prolongation du mandat nous a permis de constater une solidarité de voisinage extraordinaire, oui, notre ville a un grand cœur, nous en sommes convaincus !

Des habitants abandonnés à leur sort

Depuis plusieurs années nous intervenons auprès du maire en conseil municipal quant à l’augmentation des incivilités (rodéos, pétards, rassemblements en tout genre) et autres violences, verbales notamment. Il balayait cela d’un revers de main nous considérant comme des obsédés de la sécurité… La sécurité c’est un tabouret à trois pieds, à Bron manque le pied de la répression, en plus de la prévention et des aménagements ! C’est une question d’équilibre !

Mais voilà à force de mettre la poussière sous le tapis la situation a dégénéré, il suffisait de regarder la réalité depuis cinq ans. Les habitants de Terraillon, Parilly, Rue Rebufer – Albert Camus, rue de Reims, des Genêts route de Genas, avenue Franklin Roosevelt, rue de la Marne, etc subissent rodéos motos, scooters, auto, pétards (jetés dans les égouts pour plus de bruit), tirs de mortiers… Des quartiers de Bron, hier à l’abri commencent à être touchés, Les Essarts notamment.

L’intensité est telle que certains sont pris en otage chez eux et sortent la peur au ventre. C’est pour cela que nous avons soutenu dès le début le mouvement citoyen anti-rodéos qui a organisé une première manifestation devant la mairie vendredi 22 mai. Nous avions rencontré la plupart des initiateurs en septembre puis octobre 2019 pour tenter d’anticiper.

C’est bien le rôle des élus que de participer, avec l’aide des citoyens, à la résolution des problèmes et non de fuir ses responsabilités à coup de « c’est pas moi c’est la Métropole » ou « c’est pas moi c’est la police Nationale ». Car oui le maire peut agir, il en a le pouvoir, il est officier de police judiciaire et a un pouvoir dit de « police générale » ! Et en matière de délit routier (un rodéo n’est-il pas un vaste délit routier ?) la police municipale (10 policiers à Bron au 31/03) est compétente à 100%.

Regarder devant !

Nous vous devons également, pour cette dernière tribune une mise en perspective. Le Covid-19 est une invitation à regarder la ville de demain différemment :

  • Moins de déplacements, plus de vélo sans opposer les uns et les autres,
  • plus d’espaces verts, une ville moins compacte, moins dense (le projet Raby de +3000 habitants sur un espace restreint n’est décidément pas raisonnable),
  • plus de commerces de proximité,
  • plus d’entraide, une ville plus participative, une ville qui prend l’initiative,
  • une amélioration de l’accès aux soins, une ville plus numérique également sont des axes forts pour demain.

Ce que nous souhaitons, en cette fin de mandat c’est que Bron soit une ville qui protège et qui respire, deux jambes pour aller plus loin, ensemble.

À très bientôt et merci encore pour ces six belles années

Évelyne Brunet, Marc Dubief, Valérie Boulard, Fred-Ann Labeeuw, Jacques Champier
Groupe “UN AVENIR POUR BRON”

Chers Brondillantes et Brondillants

Une fois n’est pas coutume, cette tribune ne sera pas politique. À l’heure où nous écrivons, le gouvernement a annoncé le déconfinement pour le lundi 11 mai. Notre département est classé vert. Il faut bien comprendre que cette couleur ne signifie pas la fin de l’épidémie. Les hôpitaux lyonnais sont toujours sous tension. Les deux mois de confinement ont ralenti la prolifération de la maladie mais ne l’a pas éradiquée. Notre conseil est de continuer la vigilance (gestes barrières, limiter les sorties au strict nécessaire pour les personnes fragiles). Cela contribuera à éviter l’arrivée d’une seconde vague, synonyme de re-confinement et réduisant à néant les efforts déjà consentis.

Nous vous conseillons le port du masque dès la sortie de votre domicile certes pas obligatoire, mais vivement conseillé. Des masques réutilisables provenant de la Région, de la Métropole et de la Ville, vont être mis à la disposition des Brondillants. Vous avez la possibilité de fabriquer le vôtre à l’aide de tutoriels officiels que vous trouverez sur internet.

Nous attirons votre attention sur les transports en commun, source très importante de contamination. Privilégiez autant que possible les
déplacements piétons ou à vélo.
Protégez-vous et prenez soin des vôtres.

Isabelle Da Silva, Stéphane Genin, Fatih Demiray
Groupe “À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE”

Mobilisation générale

Notre pays va devoir faire face à une récession économique et sociale, suite à la pandémie virale. C’est maintenant que l’on va mesurer l’étendue et les dégâts de celle-ci. C’est par L’Europe que la France devra engager la relève de notre économie par un plan de relance ambitieux : réfléchir à une économie de la transition, réinventer une offre raisonnable, investir sur des solutions innovantes

Nicolas Cristin, “NON INSCRIT”

Un deux poids, deux mesures ?

Dans les quartiers sensibles de Bron, le respect des règles de confinement n’a pas toujours été simple pour des populations entassées dans des logements parfois insalubres, et soumises à des situations de violences intrafamiliales.
Par ailleurs, nous avons bien compris l’inquiétude de voir les cités s’embraser si le confinement y était appliqué de manière (trop) stricte.

David Amsellem, “NON INSCRIT”