2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans Bron Magazine n°314 de septembre 2020.

Majorité municipale

En action depuis bientôt 2 mois

En nous donnant une majorité en juin dernier,  vous avez voté pour une équipe volontaire afin de faire respirer Bron autrement.

Le 4 juillet dernier, le Maire en confiant à chacun d’entre nous une délégation, indique aux Brondillants que toute sa liste sera investie pour vous servir.

C’est une fierté que de travailler pour vous, et vous accompagner pour qu’ensemble, notre ville soit plus “sécure”, plus ouverte sur l’extérieur, plus festive aussi. Une ville de bien-être et de culture. Une ville où il fait bon vivre.

Ainsi ce mois et demi passé aura été l’occasion  de multiples rencontres, réunions, visites… d’agir et de proposer.

Moins de dix jours après notre arrivée, nous avons voté plus de 300 000 € d’aides (suppression de taxes, prêts garantis…). Nous nous engageons pleinement aux côtés de celles et ceux qui créent de la richesse et des emplois.

Les “Picnics en musique”, avec nos artistes brondillants, pour animer nos quartiers ont connu un vrai beau succès d’estime, lesquels nous invitent à poursuivre leur programmation pour 2021. L’idée était simple,  6 soirées, 6 quartiers, 6 ambiances !
Avec des idées et de la volonté, il est possible de faire aboutir de beaux projets, en très peu de temps,  et à moindre coût.

Concernant cette épidémie, sachez qu’un “Corona drive” existe à Bron et que nous allons organiser  d’autres points où les Brondillants pourront se faire tester. Vous trouverez toutes les informations sur le site web de la ville et un rappel des gestes barrières.

Sur les questions de sécurité, nous le savons tous, nous partons de très loin, pour ne pas dire de zéro.  Souvenez-vous, il faut en moyenne 1 policier municipal pour 1 000 habitants.
À Bron jusqu’en mars dernier, nous n’en avions que 11 !Vous ajoutez les vacances, les périodes de repos,  les maladies… La brigade était rarement au complet !Onze  agents pour 41 000 habitants, là où il en faudrait une bonne trentaine, c’est inconcevable dans notre société actuelle.

À 11 policiers pas armés, très peu équipés, un Centre de Supervision Urbaine (CSU), sans agents derrière les écrans, comment voulez-vous agir et faire de la prévention ?
Comment voulez-vous intervenir dans les quartiers, lutter contre les rodéos, les soirées bruyantes, sans équipes de nuit, sans personne derrière les écrans ?

À l’heure où nous écrivons ces lignes, à notre invitation, le Préfet du Rhône doit venir à Bron début septembre. Nous lui ferons découvrir notre ville et évoquerons les problèmes majeurs dont ceux cités ci-dessus.

Sont prévues d’autres rencontres organisées avec  le corps préfectoral entre la dernière semaine d’août et la mi-septembre. C’est la démonstration que l’on peut agir !

Le Vice-Président de la Région en charge de la Sécurité qui viendra à Bron, dans les prochaines heures, nous a assuré d’une aide financière conséquente pour développer notre réseau de vidéoprotection.

Rétablir le dialogue et la confiance
Nous avons reçu différents collectifs de riverains  et continuerons à le faire.
Certains sont excédés, voire impatients, cependant ils comprennent que nous n’allons pas résoudre les problèmes des dernières années en 2 ou 4 mois !

Ils savent depuis, que l’heure est aux décisions fortes, rapides et concertées.

Ainsi, les tous prochains Conseils Municipaux à venir seront l’occasion de faire voter une augmentation des effectifs de Police municipale, d’armer nos agents, d’avoir une brigade de nuit, des effectifs qui seront  sur le terrain les week-ends, d’avoir des agents qui visionneront en temps réel les images des caméras,  et permettront à nos policiers d’intervenir très vite.

Enfin, le Maire reçoit les Brondillants, les mercredis après-midi, sur rendez-vous. C’est l’occasion pour tous d’exprimer un ressenti, une requête lors d’un échange privilégié.
Nous agissons,
Bron se réveille.

 Les élus de "Bron 2020, Protéger, Respirer"

 


Opposition municipale

Pour préparer 2026, restons unis et solidaires

Bonjour à toutes et tous. Pour cette première tribune, nous souhaitons aux Brondillantes et Brondillants, la meilleure rentrée possible dans ce contexte tout particulier de pandémie  mondiale. Nous savons que tous n’ont pas pu partir  en vacances et que la canicule a été éprouvante  pour les plus fragiles  et les tout-petits.

Le 2ème tour des élections municipales a eu lieu le 28 juin, 3 mois et demi après le 1er tour. Notre liste  Bron Naturellement a recueilli 3849 voix, soit 194 voix  de moins que la liste adverse.
Au 1er tour, nous étions largement en tête avec 42,6 % des suffrages et 3 291 voix.
Nous avons comptabilisé  558 voix de plus  au 2ème tour, mais ça n’a pas suffi.

Aujourd’hui, nous sommes donc 10 élus d’opposition, issus des forces de gauche : Parti Socialiste,  Europe Écologie les Verts (EELV), Génération.s,  Parti Communiste, Société civile.

Le premier vainqueur de cette élection reste l’abstention record, de près de 65%  : avec la pandémie,  les Brondillants avaient la tête ailleurs, et beaucoup de ceux qui nous soutenaient, ne se sont pas déplacés, croyant la victoire acquise au 1er tour.

Mais plusieurs autres raisons expliquent ce résultat.

Le choix de M. Pénicaud, de fusionner sa liste LREM  avec la liste de la Droite, malgré l'opposition d'une partie de ses colistiers, démontre que pour certains,  en politique, tout est bon pour gagner.

Encore plus grave, l’absence de liste du Rassemblement National a bien évidemment joué un rôle clé dans  cette élection. On ne saura jamais vraiment si des  accords ont été conclus à Bron entre la Droite  et le Rassemblement National. Ils nous diront que non,  même si chacun sait que la Droite n’a pas présenté  de liste à Givors pour laisser place au RN.

Depuis le confinement, des actes d’incivilité, avec rodéos, pétards, occupation de l’espace public ont touché  bon nombre de villes dans l’agglomération et dans  toute la France.

La différence est qu’à Bron, nos opposants  les ont largement exploités dans les médias, en accusant le Maire en place et son équipe de “ne rien faire”,  ce qui n’a jamais été le cas.
Chacun a pu d’ailleurs constater qu’après les élections, ces actes de délinquance ont perduré et se sont  même aggravés  : mâts de vidéoprotection sciés, incendie d’un lieu de culte, etc. En avons-nous profité pour polémiquer, pour alerter les médias  ?  Non, c’est toute la différence entre nos valeurs et celles d’une certaine droite.

Enfin, nos opposants de Droite ont mené une campagne électorale plus agressive, “à la Trump”, avec phoning et procurations en masse. Ils en ont eu tout le  temps pendant le confinement, quand l’équipe sortante gérait la crise sanitaire et que notre liste avait  décidé de mettre la campagne entre parenthèses.  Leur stratégie a payé. Nous le déplorons.

Nous, nous avons présenté dès le 1er tour, une liste d’union avec toutes les forces de gauche dont les écologistes. Notre programme répondait aux enjeux majeurs, qui ont conduit à la victoire à la Mairie  de Lyon et à la Métropole.
Notre programme, et ses 200 engagements, reste  notre cap.
Nous devons aujourd’hui, nous centrer sur la reconquête de la Ville en 2026. C’est notre objectif pour Bron  et ses habitants.
Nous allons veiller à ce que l’équipe en place  “ne détricote pas” tout ce qui fait de Bron une ville durable, sociale et citoyenne, une ville de culture  et de sport, une ville où les associations et les conseils  de quartier ont toute leur place.

Nous, élus d’opposition du groupe Bron 2026 Naturellement, aurons besoin de votre soutien et ne manquerons pas de revenir vers vous prochainement.

Gardons espoir et restons solidaires et unis.

Les élus de “Bron Naturellement”