2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans B[r]onjour n°06 de juin 2021.

Majorité municipale

ZFE : De nombreux oubliés ! Et des craintes légitimes !

La majorité “extrême gauche-verte” de la Métropole a décidé de contraindre les Métropolitains à adopter la ZFE (Zone à Faibles Émissions) en avance sur le calendrier prévu, en faisant fi de la situation économique des habitants, dont notamment celle des plus fragiles.

Pas nous ! C’est une affaire sérieuse, il y a de l’humain derrière, des hommes, et des femmes qu’il s’agit de respecter. C’est la raison pour laquelle, nous vous avions sollicité, vous, les Brondillants, en avril dernier via le “BronJour” pour connaître vos habitudes de déplacements et le cas échéant, défendre vos intérêts.

La volonté de réduire la pollution est un véritable enjeu, mais encore faut-il laisser le temps aux personnes de se retourner.

De l’artisan, à la personne qui n’a pas les moyens d’habiter en ville mais qui y travaille, en passant par la personne âgée, nombreux sont ceux pour qui les transports en commun ne répondent pas à leurs besoins, et qui n’ont pas les revenus pour changer de véhicule, sur un simple claquement de doigts d’élus à la pensée unique.

Les grands oubliés des Verts sont d’abord ceux de la classe moyenne et en dessous.

Les premières analyses de ce questionnaire le confirment bien et deux grandes inquiétudes se dégagent très clairement :

Vous êtes 86% à ne pas souhaiter changer de véhicule et plus d’une personne sur deux ne le peut déjà pas financièrement. Quand on sait que ces personnes sont contraintes de faire des sacrifices pour acquérir un véhicule.

Quant aux transports en commun, une très grande majorité des réponses met en exergue les problèmes de sécurité.

À l’heure où les actes de délinquances explosent dans notre pays, nombreuses sont les personnes à être réticentes à utiliser ou laisser leurs enfants prendre quotidiennement le bus ou le tramway.

C’est aussi un problème qui doit être travaillé en parallèle.

Vous le voyez, nous sommes dans l’action et non pas dans la polémique.

Retrouvez dans le prochain “BronJour” (numéro de septembre), le détail de l’ensemble des réponses à ce questionnaire.

Les élus du groupe “Bron 2020, protéger, respirer” avec Jérémie Bréaud

 

Sécurisation des trajets domicile-école

40% des décès des écoliers de plus de 5 ans sont liés à la route ! La sécurité de nos enfants sur le trajet domicile-école doit être une préoccupation du même ordre que celle dans l’enceinte des établissements. Les menaces de la route sont différentes chez l’enfant, lié à sa petite taille ne lui donnant pas le même champ de vision ni la même visibilité vis-à-vis des automobilistes. De plus ils ne pensent que rarement au danger de la route trop occupés à songer aux milliers d’idées qu’ils ont en tête.

C’est pourquoi la ville multiplie, grâce à ses policiers municipaux, les interventions de sensibilisation aux règles de déplacement sur la voie publique auprès des élèves des écoles élémentaires. Par ailleurs, nous entreprenons également avec la métropole, une action de sécurisation des abords des établissements scolaires en aménageant des trottoirs plus larges ou traversants, en sécurisant les passages piétons, en évitant les zones de dissimulation créées par les voitures en stationnement ou le mobilier urbain, en différenciant les accès en modes doux et en voiture.

L’amélioration des conditions d’accès piétons aux écoles permettra aux parents de développer les pédibus pour accompagner à pied et à tour de rôle leurs enfants, évitant ainsi de recourir à leurs véhicules.

Si vous avez des idées d’aménagements, n’hésitez pas à en discuter avec vos adjoints de quartier ou vos nouveaux conseillers de quartier qui se réuniront pour la 1ère fois en juin !

Les élus du groupe “En avant Brondillant(e)s”, Stevens Bobi, Jean-Baptiste Dozolme, Anne-Lise Lansaque, François-Xavier Pénicaud, Hervé Thibaud

 


 

Opposition municipale

Censure de notre tribune : la Démocratie à Bron mise à mal !

Nous avons rendu une tribune pour ce Bronjour le 14 mai 2021 comme cela est prévu par le règlement intérieur du conseil municipal.

Celle-ci s’intitulait “Chez LR : à Bron comme à la région, c’est les copains d’abord”.

Le lundi 7 juin, l’équipe de la majorité municipale a refusé la publication et décidé de la censurer, au prétexte fallacieux qu’elle n’aurait pas respecté le règlement intérieur.

Nous notons au passage que M. le maire se montre particulièrement pointilleux sur le respect excessivement zélé de ce règlement lorsqu’il s’agit de l’opposition, alors qu’il s’en soucie comme de colin-tampon lorsqu’il s’agit de se l’appliquer.

Cette censure inédite sortie du chapeau, porte atteinte à la démocratie et à la liberté d’expression.

Mais est-ce une surprise?... alors même que M. Pénicaud, élu MODEM, bien que rallié à la majorité municipale, dénonce avec amertume dans une lettre ouverte datée du 20 mars 2019 et publiée dans le journal Lyonmag, le déni de démocratie des élus LR.

Nous dénonçons et regrettons le fait que l’opposition soit baillonée et avec elle la moitié des électeurs brondillants. Nous nous réservons le droit de mener une action en justice.

Vous pouvez retrouver notre tribune sur :

https://www.facebook.com/BronNaturellement

Les élu.e.s du groupe “Bron Naturellement”, Jean-Pierre ANGOSTO, Anne-Laure BADIN, Djamel BOUABDALLAH, Djamel BOUDEBIBAH, Rémi COURT, Claire DURAND-MOREL, Filipe GALVAO, Nesrine MECHKAR, Lucile MOREL, Stéphanie VELLA

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Rechercher