2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans Bron Magazine n°311 d'avril 2020.

Majorité municipale

Dans le cadre de la période dite de “réserve électorale”, les groupes de la majorité municipale ont décidé de suspendre leur expression dans ces colonnes jusqu’au prochain renouvellement du Conseil Municipal.

 


Opposition municipale

La priorité : vous protéger

Restez chez vous et prenez soin les uns des autres ! C’est la priorité. Il faut que la vie s’arrête pour qu’elle continue…
Nous remercions de tout coeur l’ensemble des personnels municipaux mobilisés au service de tous, ainsi que les brondillants soignants, les travailleurs du quotidien, les fonctionnaires de l’éducation nationale qui répondent également présents et tous les bénévoles anonymes ! Merci !

Leur effort, les risques pris par eux et leurs proches, rend inadmissible l’impunité d’une poignée d’inconséquents qui ne respectent pas le confinement.

Le maire de Bron n’a pas associé, par un temps de partage par téléphone, les élus aux nécessaires actions municipales. Cette crise sanitaire peut pourtant être abordée dans la concorde. Nous le regrettons. Nous avons pourtant répondu présent avec plus de 100 bénévoles dimanche 15 mars. Beaucoup sont malades aujourd’hui. C’est dire notre capacité et notre souhait de participer à la vie démocratique.

Voici, avec humilité, nos propositions, à la date de transmission de notre tribune (25 mars). Si les consignes de l’Etat ont pu être ambigües, il est possible d’être efficaces localement :

  • Les marchés sont supprimés : proposons à nos forains de préparer des « paniers légumes » types qui seront distribués, c’est un peu de logistique, mais cela vaut le coup…
  • Équiper nos policiers municipaux et tous les agents en contact de masques adaptés
  • Proposer aux commerces qui le nécessitent le droit d’ouvrir le dimanche
  • Négocier avec les grandes surfaces de Bron des créneaux dédiés aux aînés pour leur faciliter la vie et les protéger
  • Mettre en place un centre de consultation Covid-19 en lien avec les médecins de la ville et les laboratoires d’analyse (la ville de Chaville l’a fait)
  • Engagement à ne pas verbaliser les infractions de stationnement sauf celles gênant l’exercice des secours
  • Exonérer les commerçants du droit de “terrasse” et de la taxe sur la publicité lumineuse

D’inquiétantes informations arrivent de nos quartiers. À J+8, le confinement n’est pas respecté place Jean Moulin, aux UC, aux Alizés et dans certaines copropriétés, C’est la foire, cris, circulation de deux roues, barbecue, etc…

L’enjeu n’est pas politique mais sanitaire. Il faut sévir ! Mais comment sévir sans moyens ?

En cette période de crise les choix passés de la majorité, ont des conséquences visibles et immédiates sur notre santé. L’absence d’un système de vidéo-protection fonctionnel et temps réel, une police municipale (9 agents) sous-dimensionnée, désormais autorisée à verbaliser le non respect du confinement sont autant de moyens qui manquent concrètement pour aider la police nationale à faire respecter le confinement. Cette mesure n’ayant de sens que si elle est strictement respectée afin de protéger chaque brondillant. Vous protéger est un devoir moral.

Nos élus, nos bénévoles, restent mobilisés pour rompre l’isolement, aider aux courses, en rapprochant ceux qui ont besoin d’aide et les aidants potentiels dans le stricte respect de ce que permet la réglementation de crise.

Évelyne Brunet, Marc Dubief, Valérie Boulard, Fred-Ann Labeeuw, Jacques Champier
Groupe “UN AVENIR POUR BRON”

Crise sanitaire exceptionnelle : comportement et discipline exceptionnels

Nous avions annoncé lors de notre dernière tribune la fin de notre correspondance avec la fin de notre mandat. Toutefois ce dernier est prolongé jusqu’au 2e tour des éléctions pour des raisons sanitaires liées au coronavirus.

Le gouvernement a préconisé le confinement afin de ralentir le développement exponentiel du virus : une seule chose à faire respecter les consignes de confinement et ne sortir avec l’attestation journalière que pour le strict nécessaire.

ET POURTANT, à l’heure où nous écrivons, nous constatons qu’une minorité de personnes continue à se rassembler faisant courir un grand risque à la population et risquant la saturation des hôpitaux. Le vendredi 20 mars, la Préfecture a envoyé à toutes les municipalités un message à diffuser avec haut-parleur pour la Police Municipale dans les lieux les plus fréquentés pour rappeler l’utilité de ces mesures. Quelle réalité à Bron alors que des règles strictes doivent être imposées ?
Il fallait rapidement “durcir” localement les règles en attendant que le gouvernement éclaircisse les règles du confinement
Toutes les professions en première ligne ont besoin de cette discipline afin de nous protéger, de se protéger et de nous sauver la vie. C’est bien notre vie qui est en jeu.

Bernard Justet, Isabelle Da Silva, Stéphane Genin
Groupe “À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE”

La priorité, c’est de sauver des vies !

Nous sommes désormais confinés afin de limiter la propagation du virus “CODIV-19” et faciliter le travail des professionnels de santé. L’application stricte des gestes “barrière” est donc impérative, l’essentiel est de préserver notre santé. Cette pandémie doit nous faire réfléchir sur notre mode de vie et des priorités que nous devrons définir pour notre avenir. Merci à tous les acteurs de terrain au service de l’intérêt public !

Nicolas Cristin, “NON INSCRIT”

Il y aura un avant et un après Covid-19

Après cette crise du Coronavirus, il sera urgent de repenser notre modèle de société systématiquement orienté vers la croissance de la production et de la consommation. Il faudra un véritable pacte instaurant de nouveaux rapports entre les humains et la planète avec toutes les espèces qui l’habitent.
Nous devrons tous réagir et changer nos modes de vies avant qu’il ne soit définitivement trop tard.

David Amsellem, “NON INSCRIT”