2432

Expression des élus

Off

Tribunes parues dans Bron Magazine n°294 de septembre 2018.

Majorité municipale

La proximité, notre marque de fabrique

L’élu local que je suis, souhaite être sur le terrain, au plus près des gens.
L’échelon municipal est reconnu par nos concitoyens comme un lien indispensable de proximité. En effet, les élus locaux ne font pas l’objet de la même défiance que les élus nationaux. C’est sans doute parce que les citoyens voient au quotidien l’action de leurs élus de terrain.

C’est bien le cas, ici à Bron, où nous agissons, avec l’ensemble de la majorité municipale, au plus près des besoins des Brondillants. Comme le Maire le rappelle régulièrement, la priorité de ce mandat, c’est la proximité avec les habitants ! Cette proximité passe par l’écoute, l’échange, le dialogue, la concertation, pour finir par l’action. Pour connaître les besoins, il faut savoir entendre, et pour cela, il faut aller à votre rencontre.

C’est ce que nous faisons, tout au long de l’année à travers notamment les visites de quartier. Ces visites, c’est un peu une marque de fabrique brondillante ; nous l’avons développée, amplifiée et intensifiée ces dernières années pour venir vous rencontrer. Nous avons ainsi divisé le territoire de la ville en une quarantaine de périmètres assez restreints et cohérents, représentants des unités d’environ 1 000 habitants. Nous organisons au minimum deux visites de quartiers par mois, en soirée, auxquelles nous convions l’ensemble des résidents du secteur déterminé, au moyen d’un courrier d’invitation distribué dans les boîtes aux lettres. Nous venons, avec le Maire et d’autres collègues adjoints, accompagnés des services municipaux compétents, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Les Brondillants sont nombreux à ces rendez-vous au cours desquels nous échangeons et nous essayons de répondre au mieux à vos sollicitations. Aucun sujet n’est tabou. Il y est souvent question de cadre de vie et d’aménagement d’espaces publics, mais pas uniquement. Nous y évoquons toutes les problématiques du quotidien. Il s’agit donc parfois de questions de comportements, de tranquillité, d’usage et de partage de l’espace public... Mais quel que soit le sujet, nous répondons à toutes les sollicitations, soit dans l’immédiat lorsque cela est possible, soit, le plus souvent, dans les jours ou semaines qui suivent. Pas toujours positivement, bien évidemment, mais nous étudions toutes les questions et nous répondons systématiquement. Nous pouvons également, faire appel aux services de la Métropole lorsque les sujets sont de sa compétence. Parfois des solutions simples et peu coûteuses sont mises en place, mais lorsque les solutions sont plus compliquées ou impliquent une dépense d’argent public conséquente, nous étudions et budgétons, le temps est naturellement plus long. Nous sommes même amenés à réunir des habitants d’une rue après une visite de quartier pour aller plus loin dans la réflexion. Nous répondons toujours, et après la concertation nécessaire, nous trouvons et appliquons la solution qui va dans le sens de l’intérêt général.

Voilà notre méthode, voilà notre marque de fabrique, et nous continuerons à l’appliquer, ensemble, jusqu’à la fin du mandat que nous ont donné nos concitoyens, en restant à leur écoute et à leur service, en proximité.

Yves Sellem, Groupe Socialistes et apparentés

Offrir aux élèves de meilleures conditions d’apprentissage

Comme chaque année, le mois de septembre sonne la rentrée des classes. Nous souhaitons la bienvenue à tous les nouveaux écoliers et espérons que cette année sera riche d’apprentissages et d’enseignements. Nous mettons tout en oeuvre pour que cette journée se déroule dans les meilleures conditions.

Comme vous le savez déjà tous, après une période de concertation et le lancement d’un questionnaire aux parents d’élèves, en lien avec les conseils d’école et les équipes pédagogiques, nous revenons à la semaine de 4 jours, largement plébiscitée. Nous l’avons fait dans une démarche de dialogue et de concertation comme cela a toujours été le cas à Bron. Parce que ce mandat est placé sous le signe de l’éducation et que la réussite de nos élèves est une priorité, nous avons fait le choix de poursuivre le travail engagé sur les temps périscolaires et cela, malgré la perte financière du fonds de soutien de l’État et l’effort supplémentaire que cela nous demande.
Ce périscolaire a apporté un dynamisme indéniable à nos écoles. La Ville poursuivra donc l’organisation de l’accueil périscolaire le matin à partir de 7h30, durant la pause méridienne et le soir jusqu’à 17h45 avec un choix riche et diversifié, basé sur un partenariat solide avec les acteurs associatifs et les équipes pédagogiques. Le temps périscolaire du soir reste gratuit pour toutes les familles, ouvrant des perspectives éducatives, culturelles, sportives, scientifiques et citoyennes aux enfants, toujours dans le but de réduire les inégalités et de participer à leur épanouissement.

Plus de 4 100 enfants font leur rentrée en 2018. Nous observons depuis quelques années, une augmentation constante et régulière des effectifs, et la ville se développant dans tous les secteurs, ces chiffres seront probablement amenés à croître dans les années à venir. D’où l’importance pour nous d’anticiper et de mener une réflexion fine, secteur par secteur des besoins en matière d’infrastructures, afin de s’adapter au mieux aux particularités du territoire. Les réformes mises en place par le gouvernement en matière d’éducation, telles que celle des CP et CE1 à 12 élèves pour les écoles en Réseau d’éducation Prioritaire et celles envisagées dans le futur nous confortent dans ce travail prospectif nécessaire.

Toujours dans l’objectif d’adapter aux mieux les locaux et d’améliorer l’accueil des élèves, nous poursuivons les travaux dans nos écoles tout en prenant en compte les normes environnementales. Après Alsace-Lorraine et Jules Ferry nous allons travailler sur la réfection de la toiture du préau de l’élémentaire à Jean Moulin, le gymnase de l’école Saint-Exupéry, la réfection intérieure de l’école Anatole France et la généralisation de l’installation des tableaux vidéo-projecteurs interactifs. En effet, nous sommes aujourd’hui plus que jamais entrés dans l’ère du numérique. La Métropole nous accompagne en ce sens, avec la mise à disposition d’un nouvel espace numérique de travail intitulé “laclasse.com”, déjà largement développé dans les collèges, qui permet de renforcer les liens entre écoles primaires, secondaire et familles tout en développant des pratiques éducatives innovantes.

Offrir aux élèves de meilleures conditions d’apprentissage, combattre les inégalités et promouvoir une école à la fois exigeante et bienveillante, pour la réussite de chaque enfant, tel est notre cap pour cette rentrée 2018 !

Françoise Lartigue-Peyrou, Groupe Socialistes et apparentés


Opposition municipale

L’été à Bron c’est service minimum et c’est dommage…

Ça y est l’été est passé et c’est déjà le temps de la rentrée. Nous espérons que chacun a pu prendre un temps de repos ou de dépaysement, plus ou moins loin de Bron, entre amis, dans la famille… Nous espérons que ceux qui n’ont pas eu la possibilité de partir ont pu passer de bons moments, à Bron, ou ailleurs dans la métropole de Lyon. Et dans tous les cas bonne rentrée à tous, petits et grands, que cette nouvelle année scolaire soit une pleine réussite pour vous.

Avez-vous vu la belle affiche « Mon été à Bron », placardée un peu partout dans Bron dès le début du mois de juillet ? Avec de belles couleurs et un grand soleil cette affiche laissait espérer un été en grand. Il faut saluer les « Terrasses de l’été » à Parilly (bravo au centre social), une (et une seule) bulle d’air à Terraillon, ainsi que les quelques séances de cinéma en plein air… C’est bien, mais c’est tout, et surtout trop peu ! Derrière cette belle affiche la réalité est bien autre, nous allons le voir.

Vous avez « envie de lire ? », questionne le site internet de la mairie… Comme chaque année la médiathèque, est, dès le début du mois de juillet, en horaires réduits, avec trois demi-journées d’ouverture par semaine en juillet et complètement fermée en août. Les lecteurs, et notamment les lecteurs travailleurs, ont dû rester sur leur faim et leur envie… Dommage de ne pas rendre central cet équipement pour les activités de l’été. Nous avions proposé à de nombreuses reprises de changer les horaires, sans succès… Mais peut-être qu’à l’approche de 2020 cela va changer ?

Vous avez « envie de sport ? », questionne encore le site internet de la mairie… La mairie de Bron a fait le choix de fermer le centre nautique tout le mois d’août... Il y avait d’autres possibilités que nous avons suggérées en conseil municipal, la mairie est restée, et c’est dommage, sourde à nos propositions. Est-ce un moyen d’échapper à la difficile gestion des incivilités à la piscine durant l’été ? On peut légitimement se poser la question. Comment ne pas remarquer que la ville de Bron est l’une des seules villes (Rillieux, Mions, Saint-Priest l’ont fait) à ne rien avoir organisé pour la finale de la coupe du monde ? Pourquoi écrire partout « Bron, Vivre Ensemble », et ne pas permettre aux brondillants de « vivre ensemble » (qu’on aime ou pas le football…) la finale de la coupe du monde ? Deux explications à cela. D’abord le manque d’ambition et d’envie pour notre ville, avec le temps la majorité gère le quotidien. Ensuite l’incapacité de la ville à sécuriser une telle manifestation, le terrain étant abandonné depuis trop longtemps. On le voit la sécurité n’est pas une finalité, mais la condition nécessaire pour animer la ville.

Quel dommage de délaisser ainsi les habitants de Bron pendant l’été et particulièrement au mois d’août, au détriment de ceux qui ne peuvent pas partir ! Cela est d’autant plus regrettable que le service public est, soi-disant, au coeur du projet de l’actuelle majorité. L’ennui génère à coup sur les problèmes et particulièrement l’été. Ce service minimum d’été est vraiment une occasion manquée pour créer du lien et animer notre ville.

Entre des activités a minima, et l’abandon du terrain de la sécurité (citons les rodéos et les trop nombreux cambriolages), l’été à Bron est à l’image de la gestion de la ville de Bron. Le manque d’ambition est flagrant, quel dommage car Bron a des atouts que l’on peut utiliser.

Toute l’équipe vous souhaite une dernière fois une belle rentrée.

Evelyne Brunet, Yann Compan, Marc Dubief, Fred-Ann Labeeuw, Nicolas Cristin, Valérie Boulard, Jacques Champier
Groupe “UN AVENIR POUR BRON”

Enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO)

ELCO concerne neuf pays : Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie. Ils sont mis en oeuvre par des accords bilatéraux s’appuyant sur une directive européenne du 25 juillet 1977 visant à la scolarisation des enfants des travailleurs migrants. Dans le 1er degré, les cours sont dispensés à partir du CE1, à titre optionnel, à raison de 1h 30 à 3 h par semaine, après la classe. Concernant la Turquie, une convention de 1978 avec la France prévoit que ELCO soient dispensés par des fonctionnaires turcs envoyés en France. La rue de Grenelle ne choisit pas les enseignants ELCO et dispose de moyens très limités sur la nature des savoirs dispensés aux élèves majoritairement scolarisés dans le primaire ! Depuis le coup d’Etat contre Erdogan, la Turquie enverrait surtout des enseignants sympathisants de l’AKP et ou se comportant comme tels, certains seraient même des théologiens religieux mais l’éducation nationale disposerait de peu de moyen de contrôle selon un fonctionnaire français connaissant le dossier. Il a déclaré que les manuels envoyés par le ministère turc à ses enseignants en France seraient truffés de références religieuses en contradiction avec ce qu’on leur demande en France ! Selon lui, aucun moyen ne semblerait mis en oeuvre pour lutter contre cette ingérence. Le ministère s’appuierait sur un guide précisant les grands principes du système éducatif français, remis chaque année aux enseignants étrangers ! Source Le Point N° 2386 du 24 mai 2018.
Trois de nos écoles sont concernées.

Bernard Justet, Isabelle Da Silva, Stéphane Genin
Groupe “À Bron tout nous rassemble”

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Rechercher

Liens utiles