801

Budget / Finances

Off

À chaque début d’année, le Conseil Municipal de Bron est amené à voter le budget de la commune. Ce budget, appelé Budget Primitif ou BP, prévoit les dépenses nécessaires à la Ville de Bron pour assurer ses missions de service public et le développement de la commune, en fonction des recettes que la commune doit percevoir au cours de l’année.

Maintenir un niveau élevé d’investissements pour aménager, entretenir les équipements, imaginer les infrastructures de demain, soutenir et développer les services rendus aux Brondillants… C’est la ligne de ce budget 2021 adopté en Conseil municipal le 28 janvier. Inscrit dans un contexte inédit, il n’en est pas moins ambitieux et réaliste, au service du développement de Bron et du bien-être de ses habitants.

Retrouvez l'interview du Maire Jérémie Bréaud sur le premier budget du mandat parue dans le B(r)onjour de mars 2021 (pages 14 à 16)

Le budget 2021 en 8 points clés...

1/ Pas d’augmentation des taux communaux

Bonne nouvelle pour le porte-monnaie des Brondillants : en séance de Conseil municipal le 28 janvier dernier, les élus ont adopté la délibération fixant le maintien des taux de fiscalité locale. Le taux communal de la taxe d’habitation n’augmentera donc pas, tout comme celui sur la taxe foncière sur le bâti.

2/ 7,7 M€ d’investissements (hors remboursement de la dette) dont :

>> + d’1,4M€ investis afin d’améliorer la qualité de vie dans les écoles :

Aménagements et lutte contre la canicule, travaux énergétiques et isolation, accessibilité, sécurité… Et lancement des études pour les opérations d’extension des groupes scolaires Pierre Cot et Jean Moulin, en plus de l’agrandissement de l’Espace Jacques Duret.

>> 1M€ pour la sécurité publique

L’investissement de la Ville est multiplié par 2 en particulier pour développer son réseau de vidéoprotection (études et travaux), revoir le Centre de Supervision Urbaine (CSU) avec suivi en temps réel, réaménager le poste de police actuel et donner les moyens matériels (véhicules par exemple) pour accompagner l’augmentation des effectifs.

>> 472K€ pour le social et la santé

Dont l’acquisition et l’aménagement de la nouvelle crèche de la Clairière, l’étude pour la création d’une Maison de Santé, la mise en place de bornes antimoustique tigre sur la voie publique en complément de nichoirs à oiseaux et chauve-souris, plan de déploiement de défibrillateurs dans l’ensemble des bâtiments recevant du public… Mais aussi travaux d’accessibilité réalisés dans les écoles et dans les bâtiments municipaux dans le cadre de l’agenda d’accessibilité programmée.

>> 450K€ pour le sport

Sont notamment programmés : la réfection du mur de soutènement du stade Pierre Duboeuf et un nouvel éclairage pour le terrain synthétique. Mais aussi la réfection de l’éclairage des courts de tennis extérieurs.

>> 100K€ pour la MJC

Le lancement de la 3e et dernière phase de la rénovation de la MJC Louis Aragon.

>> 600 K€ pour l’environnement

Renouveler le parc automobile municipal vieillissant en véhicules propres. Amélioration de l’éclairage public. Effectuer un diagnostic complet des bâtiments afin de déterminer les priorités et construire un plan de rénovation thermique global. Lancement-test d’un îlot de fraîcheur. Études pour le raccordement de certains bâtiments municipaux (Centre aéré, Centre nautique…) au réseau de chauffage urbain (production de chaleur à partir de biomasse).

>> 400 K€ consacrés au projet de rénovation du quartier de Terraillon

3/ Une dette maîtrisée

La dette s’élève à 344 € par habitant ; elle est de plus de 1 000€ en moyenne pour les communes de même taille. Le recours à l’emprunt permet de financer près de 54% des investissements prévus cette année.

4/ Baisse des dotations

L’État poursuit son désengagement à l’égard des collectivités locales. À Bron, la dotation forfaitaire est en recul de 2% par rapport à 2020, s’élevant à 2,8 M €. Elle est compensée partiellement par l’évolution favorable de la dotation de solidarité urbaine. La Ville a également anticipé une légère baisse de l’aide de la Caisse d’Allocations Familiales. À déplorer, la dotation de solidarité communautaire elle aussi en baisse. Elle revient à 0,9 M€, ce qui correspond à son niveau de dotation de 2019.

5/ Répartition pour 100€ dépensés

6/ 6,5 M€ d’aide aux associations

Plus d’équité, plus de transparence. Pour assurer la dynamique de la vie associative, la Ville soutient les piliers “historiques” - Centres sociaux, Maisons de quartier, MJC, Pôle en Scènes, cinéma Les Alizés… - et les 300 associations actives dans des domaines variés (solidarité, sport, culture, histoire, patrimoine, jeunesse, citoyenneté…). Elle a fait le choix d’augmenter de 30% l’aide aux associations d’Anciens Combattants. Elle soutient de nouveaux projets (Cirque du Grand Lyon, association de défense des animaux…). Pour la première fois également, la Ville aide le Point d’accueil multiservices (PIMMS) situé à Terraillon à hauteur de 5 000 €. Elle a par ailleurs versé une subvention symbolique à l’Association des Orphelins de la Police.

7/ 2,7 M€ au CCAS

La Ville s’implique dans l’aide sociale aux Brondillants : le CCAS accompagne les parents dans la recherche d’un mode de garde pour les tout-petits ; soutient l’autonomie des seniors (aides à domicile, portage de repas, résidences, rendez-vous des aidants familiaux…) en modernisant les services ; vient en appui aux enfants inscrits dans le Programme de Réussite Éducative ; assure l’accueil des personnes en difficulté et instruit les dossiers d’aide sociale en lien avec les Maisons de la Métropole.

8/ 46,2 M€ de recettes de fonctionnement

Dont 37,5 M€ issus des impôts et taxes (81% des recettes).

 

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Rechercher