1141

Etape 4 - Le vieux village

Off

A Bron autrefois, l'on bâtissait en terre, ou plus exactement en "pisé". Il n'y avait pas plus écologique comme mode de construction ! Les fondations des maisons étaient montées à l'aide de cailloux roulés ramassés dans les champs, que l'on empilait en rangées jusqu'à un mètre de hauteur, pour que votre demeure soit bien isolée de l'humidité. Puis le maçon et son client se contentaient de creuser le sol du jardin pour puiser la matière des murs, ou bien ils utilisaient les déblais de la cave, ce qui leur permettait de faire d’une terre deux coups. Les murs étaient ensuite montés un peu de la même manière qu’avec nôtre béton coulé. Le maçon disposait un coffrage de planches haut d’environ un mètre – les « banches », qu’il remplissait avec de la terre ; puis il battait longuement la terre à l’aide d’un pilon de bois, le "pison", afin de la rendre très compacte. La terre ainsi battue devenait du pisé. Il attendait quelques jours, enlevait les banches et les posait à nouveau sur les murs déjà ébauchés. Et ainsi de suite, jusqu’à atteindre la hauteur voulue par le client : la plupart du temps sur « cinq banchées », soit une hauteur suffisante pour un rez-de-chaussée et un étage. Il ne restait alors plus qu’à coiffer le tout d’un bon chapeau, en l’espèce un toit à deux pans de tuiles creuses, à poser portes et fenêtres, et le chantier était terminé.

 

Sous l'Ancien Régime, avant que notre commune se mue en ville, une grande partie de la population habitait dans des fermes isolées ou bien dans les hameaux de Parilly, des Essarts et des Brosses. Mais l'essentiel vivait autour de la place Curial et le long de la rue de la Pagère, qu'on appelait alors "le chemin de Bron à Villeurbanne", où il y a 200 ans, une trentaine de maisons et de fermes étaient regroupées. Une trentaine, vous avez bien lu. Bron n'était pas un grand village et ne comptait en tout et pour tout que 441 habitants en 1793 - bien loin des 40.000 d'aujourd'hui ! Le cœur de ce village battait sur la place de l'église, à l'endroit même où vous vous trouvez. Jusqu'au milieu du 20e siècle, les maisons en pisé entouraient toute la place, sur quatre côtés. A l'est, côté église, se trouvait une grosse bâtisse faisant office de presbytère pour le curé et de "salle commune", autrement dit de mairie, avant que celle-ci déménage pour l'avenue Franklin-Roosevelt en 1876. Au nord (à gauche de l'église), à l'ouest (face à l'église) et même au sud (à droite de l'église, à l'emplacement des marches séparant la place de l'avenue François-Mitterrand), s'alignait toute une série de petites bâtisses accueillant des commerces ou des artisans en rez-de-chaussée, et leur logement à l'étage. Les voici qui apparaissent sur des cartes-postales des années 1900-1910, avec leur patron posant fièrement devant le photographe (photo dans le diaporama). La charcuterie, la boucherie du Centre, le café de la Place, son concurrent des Caves de Lyon, qui fait aussi office d'épicerie, attendent les clients. Sur l'esplanade, des bancs, des arbres et une fontaine appellent à se détendre. En juin 1933, la scène plaît tellement à un peintre, qu'il la représente en deux exemplaires : un pour sa marraine et un pour le curé du village, l'abbé Bozonnier. Puis il signe, "Maurice Utrillo". L'un des grands maîtres de l'impressionnisme.

 

Pour aller à l'étape suivante :

  • Tram T5 ou bus C15, arrêt De Tassigny-Curial
  • Depuis la place Curial, tourner le dos à l'église Saint-Denis et prendre l'avenue Camille-Rousset
  • Sur le trottoir de droite, jusqu'à l'angle de la rue des Glycines.
  • S'arrêter devant le 79 avenue Camille-Rousset.

Ajouter un commentaire

En cours de chargement...
Un nombre illimité de fichiers peuvent être transférés dans ce champ.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : png, gif, jpg, jpeg.
Un nombre illimité de fichiers peuvent être transférés dans ce champ.
Limité à 10 Mo.
Types autorisés : txt, pdf, doc, docx.
2 + 5 =
4

Illustrations

  1. Vignette
    (jpeg - 364.55 Ko)
  2. Vignette
    (jpeg - 1006.53 Ko)
  3. Vignette
    (jpeg - 359.69 Ko)
  4. Vignette
    (jpeg - 449.56 Ko)

Participez !

En photos

#bronpatrimoine

Postez vos photos via votre compte Instagram avec les hashtag #bronpatrimoine, #bronmemoire et #bronnature et vous les verrez peut être publiées sur cette page des Chemins des savoirs.

Aucun commentaire disponible.

 

Postez votre contribution

Une anecdote, un souvenir, une histoire, une image à partager sur la mémoire, le patrimoine ou la nature à Bron, envoyez-nous vos contenus via le formulaire ci-dessous et ils seront peut-être publiés sur le site de la Ville !